MÉDIA

Jérémie Nacache

Explore Media : injecter de l’intelligence sur les réseaux sociaux

Interview et photographie : Valentin Pringuay

Article : Laure Coromines

TERRA INCOGNITA #02 ● ENTREPRENEURS DES MÉDIA

« Si on m’avait dit il y a cinq ans que j’allais créer un média, je n’aurais pas pu l’imaginer », s’amuse Jérémie Nacache, cofondateur de Explore Média. Avec plus de 3 millions de fans et 150 millions de vues tous les mois, ce média 100% social propose du contenu vidéo ultra-viral, « intelligent et intelligible », sur l’innovation. C’est peut-être grâce à eux que vous avez découvert pour la première fois l’exploit de ce jeune Néerlandais désireux de débarrasser l’océan de ses déchets plastiques, ou cette machine industrielle permettant de déraciner un arbre pour le replanter ailleurs… En 2017, Explore Média atteint le milliard de vues et plusieurs de ses contenus font le tour du monde. Pourtant, à l’origine, Jérémie et son associé Michaël Sebbag avaient en tête un tout autre projet, qui concernait plutôt les objets connectés…

 

De la tour à la Défense au média qui cartonne

« Pour se retrouver là, ça a été une sacrée histoire, sourit Jérémie. Avec Michael, on a grandi ensemble, et on a toujours voulu créer un truc tous les deux. » Après une école de commerce pour Jérémie et une école d’ingé pour Michaël, les deux cousins passent deux ans à travailler en costume-cravate à la Défense. Durant leur temps libre, ces deux passionnés d’innovations suivent de près les sorties des derniers gadgets. En 2014, ils montent ensemble un site de e-commerce où ils rassemblent tous les produits venus des quatre coins du monde dont ils sont fans. Pour créer du trafic, ils parient sur Facebook comme levier optimal. Ils constatent pourtant qu’on y trouve beaucoup de contenu potache ou sensationnel, et pas grand chose pour les gens avides de connaissance. Surpris par le nombre de produits au fort potentiel viral dont on n’entend jamais parler, les deux entrepreneurs lancent une page dédiée aux contenus vidéo baptisée 1 innovation par jour. Ils se prennent à rêver d’avoir un jour 50 000 fans qui les suivent. Au bout de 3 mois, ils sont plus de 100 000.

Pourtant, ils ne mesurent pas encore la pleine portée de l’outil qu’ils ont entre les mains, et continuent de mener en parallèle les deux projets. Début 2017, avec plus d’un million de fans au compteur, Jérémie prend conscience de leur force de frappe. Les deux cousins décident d’assumer leur identité et fondent Explore Média. « L’idée du média, c’est que des gens curieux nous rejoignent pour apprendre des choses. » Fin 2017, leur audience a triplé et ils lancent des déclinaisons sur le thème du design ou de la science, « avec des sujets géniaux, comme sur la profondeur de l’océan, expliquée en 3 minutes. »

 

Smart is the new sexy

Ce maniement habile de ses sujets, avec un savoir-faire parfaitement maîtrisé autant dans le fond que la forme, c’est l’ADN d’Explore Média, passé maître dans l’art de rendre virales ses vidéos. Le média a deux techniques : créer des contenus de A à Z grâce à un minutieux travail de journalisme et de collecte d’informations, mais aussi remixer à la sauce Explore de la matière récupérée auprès d’entrepreneurs, fondations ou encore hôpitaux ayant des choses à raconter. D’une vidéo de 10 minutes un tantinet aride sur la géothermie marine, Explore Média fait un contenu court et captivant, vu plus de 800 000 fois dans le monde entier. « On n’est pas dans l’actualité, sur des sujets chauds, souligne Jérémie. On est dans la recherche mais sans être dans l’urgence, on veut prendre le temps de parler de choses complexes sans se précipiter. On n’est pas dans la multiplication des contenus. » En effet, le média partage un peu moins d’un sujet par jour, et cela demande déjà une quantité de travail colossale, d’autant plus que les deux cousins entendent proposer de plus en plus de contenus originaux, montés de bout en bout par leur équipe. N’en déplaise aux aficionados de vidéos lolcats, les internautes sont en demande de contenus éclairés et pertinents. « Tout ce qui touche à l’environnement et aux initiatives positives marche bien, cela rassure, comme le prouvent les 300 000 partages de la vidéo montrant le replantage d’un arbre… », précise Jérémie.

Et c’est justement sur le partage de ses contenus que mise astucieusement Explore Média. Son audience est extrêmement active et engagée : chaque post comptabilise en moyenne près de 50 000 interactions, ce qui est en fait la deuxième page Facebook la plus engagée de France, juste après celle de Chef Club. « Notre communauté échange énormément, il y a une vraie communion sur le contenu. Beaucoup de gens connaissent nos vidéos alors qu’ils n’identifient pas notre média… » Si les internautes se plaisent à partager les contenus très soignés d’Explore, c’est qu’ils n’ont pas de scrupules à s’y identifier publiquement. À l’heure où partager un article ou une vidéo revient à risquer le « social faux pas », Explore peut s’enorgueillir d’avoir rassemblé une communauté dynamique et zélée, fière de répandre la bonne parole.

 

Une aventure dans le temps

Explore se rémunère grâce à la publicité, mais également en produisant du contenu pour des marques. Beaucoup d’entre elles ont pris conscience de l’inefficacité des pop-up et des pubs trop frontales. C’est encore plus vrai chez les jeunes, qui regardent peu la TV, n’écoutent plus la radio et ne jurent plus que par Spotify et Netflix. « Pour toucher les gens, il faut faire du quali et de l’authentique. Par exemple, avec un constructeur automobile, on peut proposer une vidéo pour expliquer le fonctionnement d’un moteur hybride », raconte Jérémie. Les deux entrepreneurs s’essaient aussi à de nouvelles formes de distribution. Récemment, ils ont été contactés par Air France pour diffuser certains de leurs contenus durant les vols.

Pour se donner d’explorer son modèle, Explore Média a également réalisé une levée de fonds en 2017 avec des business angels des média et de l’AdTech (en particulier : Cyril Vermeulen cofondateur du site AuFeminin.com, Julien Leroy de la régie publicitaire Advideum ou encore Catherine Spindler Chief Marketing Officer de Vente-Privée).

Pour Jérémie, c’est recruter qui est le plus difficile, mais lui et son associé ont su relever le défi avec brio. À l’heure où de nombreuses start-up s’échinent à vouloir créer des bandes de copains de manière quelque peu artificielle, Explore Média a réussi le coup de manière tout à fait organique. « Et ça, c’est vraiment chouette. L’ambiance au bureau est une vraie satisfaction, c’est une des choses que je préfère. » L’autre bonheur de Jérémie, c’est l’aventure dans le temps avec son associé. Car Michaël est aussi son cousin, avec qui il a partagé les mercredis chez la grand-mère et les vacances d’été… « Nous deux, ça remonte », conclut-il en souriant.

Malgré le succès de son parcours entrepreneurial, Jérémie n’adhère pas totalement au discours ambiant visant à clouer au pilori les grands groupes au profit des petites structures agiles. Au contraire, il conseille à tout le monde de passer par la case grande entreprise, où il a beaucoup appris. « Une grande entreprise, c’est une startup qui a bien marché. Il y a des trucs bien à prendre, en terme d’organisation et de process. Tout n’est pas un joyeux boxon. Je ne l’aurais pas fait, il m’aurait manqué plein de choses. »

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Paul Alarcon, Uzer : un boitier pour mieux trier, et mieux manger | Terra Incognita - […] JÉRÉMIE NACACHE, Explore Media Injecter de l’intelligence sur les réseaux sociaux […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À lire dans ce numéro

Ce numéro de Terra Incognita est 100% web ! L’ensemble des articles sont accessibles gratuitement ci-dessous :

Inscrivez-vous au programme Explorateur

Nous vous souhaitons la bienvenue parmi les Explorateurs !

Partager

Et si vous partagiez cette lecture ?